Une fois le logement meublé et équipé du mobilier indispensable imposé par la loi (en accord avec la liste obligatoire vu dans notre précédent article “Equipement des locations meublées ; que dit la loi ?”), le propriétaire-bailleur est tout à fait en droit de compléter l’aménagement et la décoration du logement dans l’objectif d’en améliorer le confort et l’esthétisme. Le propriétaire pourra être le seul à apprécier les éléments supplémentaires qu’il est pertinent d’intégrer. 

Mais comment faire le choix ? Comment connaitre les éléments à rajouter à son logement ? Et, sans perdre de vue la notion de rentabilité pour un investisseur ; cela représente-il véritablement une valeur ajoutée pour le logement ?

 

Les questions à se poser pour faire les meilleurs choix 

 

1/ Mon logement meublé sera-t-il mis sur le marché de location saisonnière ou longue durée ?

Cette question est sans doute l’une des premières à se poser et la réponse orientera la stratégie d’aménagement. Si le propriétaire souhaite mettre son logement à la location saisonnière (location de courte durée, en Air Bnb, par exemple), il convient de souligner que le taux d’équipement nécessaire sera en effet plus élevé qu’en location longue durée.

Intégrer une cafetière, une télévision, une centrale-vapeur ou un lave-linge par exemple seront des options toujours appréciées par les occupants de passage dans le logement pour quelques nuits. Les touristes ne pouvant bien évidemment pas imaginer ramener avec eux les équipements qui leur seront utiles pour leur séjour.

Dans le cadre d’une location longue durée, le propriétaire peut faire le choix de laisser compléter le locataire des éléments qui lui semblera nécessaire, et peaufiner la décoration selon ses envies.

 

2/ Quelle cible de locataire j’attends dans mon logement ?

Selon le type de locataire attendu dans le logement, le niveau d’équipement mais également le choix du mobilier et de la décoration va varier. En effet, pour entamer sa réflexion, il parait évident de se poser la question suivante : mon logement permet-il de recevoir une grande famille ou simplement un étudiant ? Si le logement est assez vaste pour accueillir une famille, un lave-linge, bien qu’il ne soit pas rendu obligatoire, ne présente plus un élément de confort mais bien une nécessité.  Si le logement est de petite taille (type studio), et donc destiné à une personne seule ou un étudiant, le taux d’équipement sera quant à lui moins élevé, expliqué par la superficie restreinte du logement, et expliqué par les modes de vie (un étudiant, par exemple, n’aura pas forcément besoin de lave-linge et ira à la laverie).

 

3/ Quel standing je souhaite donner à mon logement ?

Dans les villes où le marché abonde en meublés et que la demande est belle et bien présente, le propriétaire peut faire le choix de se démarquer de la concurrence en choisissant d’up-grader son logement. Allier confort et esthétisme, ce choix peut se révéler être une stratégie gagnante pour capter une cible bien précise : un cadre en expatriation, un jeune couple d’actif,… Dans un logement de standing, le locataire s’attend à trouver divers équipements électroménagers notamment comme une cafetière électrique, une bouilloire, un grille pain ou encore une télévision. Une cuisine intégralement équipée avec lave-vaisselle, four traditionnel peut devenir crucial pour séduire le futur locataire.

 

4/ Quels sont les éléments qui touchent aux équipements de confort supplémentaire ?

Notons en particulier les équipements suivants :

  • Le petit électroménager (cafetière électrique, grille-pain, bouilloire, robot mixeur, chauffage d’appoint…)
  • Le gros électroménager (lave-vaisselle, lave-linge, sèche-linge, four traditionnel ou chaleur tournante…)
  • L’équipement de la salle de bains (sèche-cheveux, radiateur sèche serviette, rideau de douche…)
  • Le linge de maison (nappes, draps, serviette de toilettes, torchons, serviettes de table…)
  • Le petit mobilier (console dans l’entrée…)
  • L’équipement TV-hifi (télévision, chaîne ou poste hifi, home cinéma,…)
  • L’entretien (fer et table à repasser, Tancarville …)
  • L’équipement extérieur (salon de jardin,…)
  • L’accès internet (wifi ou câble)

C’est particulièrement sur ces éléments que le propriétaire-bailleur pourra faire la différence. Les annonce et les supports de publicité doivent bien mettre en valeur ces équipements .C’est dans cette catégorie que le propriétaire à tout intérêt à être innovant, quitte à investir progressivement dans quelques équipements qui pourront déclencher la location à coup sûr.

 

5/ Et du linge de maison, qu’en est-il ?

Le linge de maison est en effet un point important qui suscite de nombreuses interrogations. Bien que le linge de maison, à savoir les torchons, les serviettes, les draps, soit un élément indispensable à la vie au quotidien, il n’a pas à être fourni par le propriétaire dans la location longue-durée, contrairement à l’aménagement d’une location saisonnière où il sera jugé obligatoire.

 

Augmenter le taux d’équipement : une réelle valeur ajoutée pour votre location

 

D’une manière générale, la plupart des propriétaires feront le choix de fournir des éléments supplémentaires, au-delà de liste imposée par la loi. Il est ainsi courant que le logement soit équipé de matériels supplémentaires comme d’un lave-linge, d’une télévision, d’une cafetière, de lampes d’ambiance complémentaires, de tapis de bain, de table basse,… De nombreux LMNP se verront également décorés avec des coussins, des tableaux, des horloges.

Ce sont ces petits éléments complémentaires, qui permettront de rendre le logement attractifs, et qui permettront de le différencier des autres actuellement en location sur le marché. Ces petites attentions permettront également de communiquer sur le standing du logement, de séduire les futurs occupants, éviter le turn-over trop important ainsi que les vacances locatives répétitives. Le taux d’équipement proposé est donc un véritable enjeu pour séduire et convaincre un maximum de visiteurs Cela peut même être la raison première d’un taux d’occupation très faible.